Contribution de Bernard : pour d'autres mesures environnementales

suggestionSur ce blog, nous mettons en ligne vos idées. N’oubliez pas que vous
pouvez nous les soumettre par mail. Après avoir vérifié qu’elles sont
bien pertinentes et qu’elles concernent l’ensemble de la ville, nous la
publions sur ces pages.

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le texte que Bernard nous a envoyé.

Les participants aux ateliers étaient motivés et productifs, la méthode de travail efficace, mais obligatoirement sélective. Il reste donc beaucoup de propositions dans les têtes, dans les cahiers de propositions des associations.

Voici quelques exemples :

Utiliser toutes les opportunités pour créer des taches de verdure dans la ville
Il est important qu’au delà des espaces verts, dans le paysage quotidien de chaque habitant, il puissent y avoir des points de verdure.
Cela peut se traduire par la plantation d’arbres isolés sur un petit espace disponible, des arbustes, des plantes grimpantes verdissant des murs aveugles. Cela peut être accompagné (comme rue du Bournard) de peintures murales.
Un programme avait été adopté en 1998 avec cet objectif ; il serait bien qu’il soit réactivé.

Adopter une charte de l’ arbre (prévue en 2006) et la faire partager avec les habitants
Protéger les 8000 arbres de notre ville, prévoir les nouvelles plantations, faire des choix d’essences les mieux adaptées à la ville et à la région, etc
Informer et sensibiliser les habitants, les conseils de quartier sur les plantations, les abattages, les maladies.
Les parkings en sous-sols et les réseaux enterrés se multiplient avec impossibilité de planter des arbres au-dessus (ex. place du Village). Etudier la possibilité d’intégrer dans le prochain PLU, la  réservation des sols pour permettre les plantations d’arbres (« Plan d’occupation du sous-sol »)

Autres propositions:
Rendre public (conseil de quartier, affichage, internet) l’implantation des antennes-relais téléphoniques et ne pas en accepter l’installation à proximité de certains lieux comme les écoles.
Mieux informer les habitants, notamment en utilisant le site internet de la Ville, sur la qualité de l’eau, de l’air, du bruit, sur le suivi des établissements classés dont les bilans de la turbine EDF.
Généraliser l’utilisation du sable et du gravier l’hiver les jours de verglas
Confirmer la suppression de l’utilisation de désherbants dans les rues

Commentaires

3 réflexions au sujet de « Contribution de Bernard : pour d'autres mesures environnementales »

  1. Christian

    A propos d’arbres et de sauvegarde des biotopes, sachez qu’un peuplier de 80 ans, parfaitement sain, a tout simplement été abattu le 10 mars dernier au Centre Nature, au prétexte … qu’il penchait légèrement un peu trop !

  2. Catherine bernard

    Concernant le PLU, il est effectivement important de préserver des espaces de pleine terre et ce, pas uniquement pour y planter des arbres, mais aussi pour préserver la perméabilité du sol et la filtration naturelle des eaux pluviales.
    Cela fait maintenant près d’un an que les désherbants de voirie ne sont plus utilisés, leur nocivité pour les milieux aquatiques étant avérée. Le traitement manuel étant contraignant, le service Propreté a fait l’acquisition d’un désherbeur thermique à solution d’eau additionnée d’extraits de plantes dont on attend la livraison.
    Je ne peux laisser dire qu’un arbre a été abattu « au prétexte… qu’il penchait légèrement un peu trop », ceci est faux. Cet arbre n’a pas été abattu par plaisir mais parce qu’il présentait un risque de déracinement et qu’il n’est pas question de prendre de risque avec la vie des enfants et des adultes qui fréquentent le Centre Nature.
    Catherine BERNARD, maire-adjointe à l’Environnement

  3. Vincent Laget

    Bonjour,
    M’intéressant à la thématique des antennes-relais, j’ai été naturellement sensible à votre proposition sur le sujet, à savoir :
    Rendre public (conseil de quartier, affichage, internet) l’implantation des antennes-relais téléphoniques et ne pas en accepter l’installation à proximité de certains lieux comme les écoles.
    Pourriez-vous indiquer sur quoi reposerait une décision d’interdiction ?
    Par ailleurs, j’aimerais des précisions sur le type de lieux nécessitant cette interdiction et vos critères de choix de ces lieux.
    Merci d’avance.
    Cordialement,
    Vincent Laget

Les commentaires sont fermés.