Contribution de Bernard : la place de la voiture dans Colombes

suggestionSur ce blog, nous mettons en ligne vos idées. N’oubliez pas que vous
pouvez nous les soumettre par mail. Après avoir vérifié qu’elles sont
bien pertinentes et qu’elles concernent l’ensemble de la ville, nous la
publions sur ces pages.

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le texte que Bernard nous a envoyé.

Il va bien falloir aussi aborder les questions difficiles , mais incontournables, notamment la nécessité de diminuer les déplacements motorisés et le nombre de voitures stationnées sur l’espace public.

Il est fortement souhaitable d’aborder ces deux questions parallèlement.

Diminuer les déplacements motorisés peut être obtenu en diminuant l’offre de stationnement. Dans cet esprit, il ne serait pas
judicieux de créer :

- de nouveaux parkings, par exemple sur le boulevard Charles de Gaulle pour les entreprises et pour les
utilisateurs du tramway,

- des milliers de places de parkings comme c’est prévu dans le projet de nouveau stade.

Il devient urgent de faire prendre conscience que l’espace
public n’est pas extensible et qu’il ne peut être destiné aux seules voitures.
Pour cela, il est souhaitable :

d’encourager le maintien et la création de parkings et boxes payants pour les riverains qui n’ont pas de garage (modifier le PLU en conséquence)

- de rendre le stationnement plus contraignant ou plus cher en surface que dans les parkings souterrains
existants

- de donner mission à la police municipale et aux ASVP de faire respecter la réglementation en matière de
stationnement.

d’obtenir que les entreprises de Colombes adoptent un plan de déplacement d’entreprise (PDE). La ville dans ce domaine devra se montrer exemplaire. Ce n’est pas le cas actuellement le
midi autour du restaurant de la ville où nous pouvons observer de 20 à
25 véhicules sur les trottoirs ou en stationnement illicite.

L’objectif devrait être qu’en 2015, on se déplace dans Colombes à pied, en vélo, en TC et très peu en voiture.

Commentaires

4 réflexions au sujet de « Contribution de Bernard : la place de la voiture dans Colombes »

  1. Ahmed beribeche

    Et pourquoi pas proposer le retour de nos vielles charettes tirées par de bons chevaux écolo?
    La voiture est une nécessité pour les familles nombreuses. J’ai tois enfants ( poussettes en sus), à chaque fois que je décide de prendre le bus, on me regarde avec de gros yeux. Je les entends se dire :  » qu’est-ce qui nous emmer…. avec sa smala ».
    Alors, considérant que je pratique le transport en commun( familiale), on pourrait proposer des places réservées de stationnement afin de libérer les usagers des bus des contraintes que je leur impose.Avoir une famille nombreuse devient un handicap de nos jours.Pourtant, nous oeuvrons pur l’avenir.

  2. Gorge

    Bonjour,
    Vous êtes sûr qu’en interdisant la voiture, vous allez remédiez à l’éclatement de l’espace, provoqué par l’efficacité des transport elle-même, qu’il s’agisse de bagnoles ou de transport en commun ?

  3. Papa Troll

    A Montpellier (et sans doute dans d’autres villes) il existe des tickets combinés tram-parkings. Pour les habitués de la voiture qui n’ont pas de carte orange ça pourrait aider.
    Sinon malheureusement les déplacements ne sont pas toujours inter colombiens. Nous nous déplaçons en bus depuis le Petit Colombes pour aller au Centre de Colombes ou à La Défense, mais quand je vais travailler (à Saint-Ouen) la solution la plus fiable (à peu près indépendante des horaires) reste le bus (environ 30 arrêts, soit une heure quand tout va bien), pour 35-40 minutes en voiture (quand tout va bien aussi).
    Il faut une politique forte d’augmentation des lignes de bus. Ayons une vraie politique de développement des transports en commun : Rêvons un peu : réservons une voie de l’A86 aux bus, on fabriquera moins de voiture mais plus de bus. Cela peut sembler utopique, avec des lignes de bus qui partent ou qui passent par les sorties de l’autoroute, on pourra se déplacer plus facilement en arc-de-cercle.

  4. Ahmed Beribeche

    ²Je vois beaucoup de deux roues: est-ce moins polluant? Ils semblent gagner du temps par rapport aux voitures mais ils sont victimes plus gravement lors d’accident.
    Alors si les scooters et motos polluent moins( les vélos, c’est évident) , on pourrait leur permettre de rouler sur les voies de bus. Ainsi, on désengorgerait le traffic tout en sécurisant ceux qui ont choisi un moyen de transport moins polluant.

Les commentaires sont fermés.